Stratégies fondamentales du forex

Le marché du Forex est assez vaste et volatile. Ce qui permet au trader d’utiliser de nombreuses stratégies en vue d’améliorer les profits. Les fonctionnements sont différents, mais le principe reste le même.

De plus, le cours réagit à toutes les informations et les notions de délit d’initié ne sont pas présentes dans le Forex. Les opérations des vrais traders sont réalisées en fonction de l’actualité en temps réel.

Cela leur permet d’obtenir en quelques secondes une opinion objective en vue de prendre position pour un Trade efficace. Cette réactivité est une qualité qu'il ne faut pas négliger puisque les profits éventuellement engendrés peuvent être intéressants.

Trois traders réputés dans le secteur ont été connus grâce à leurs opérations.

Georges Soros

En 1992, le devenir de l’Angleterre dans la zone européenne est incertain. Cette situation crée de nombreuses spéculations. Si ce pays rejette son entrée, la monnaie (le livre sterling) est affectée lourdement par cette décision.

Pourtant le trader Georges Soros a choisi d’opter pour cette stratégie. Lors de cette période, il décide de ne pas suivre la tendance et de vendre pour 10 milliards de GBP.

La banque d’Angleterre tente par tous les moyens de stabiliser la monnaie (livre sterling) en épuisant toutes les devises étrangères dans le but de contrer les agissements de ce trader.

Cette opération reste vaine puisque le 16 septembre 1992 la bataille prend fin.

La date est considérée par les Anglais comme le « Black Wednesday ».

La banque d’Angleterre n’avait plus rien et George Soros rentra dans l’histoire du trading en gagnant la somme de 1 milliard de dollars en une seule journée avec une opération qui grava les esprits de l’Angleterre.

Stanley Druckenmiller

Stanley Druckenmiller est un trader qui a évolué au côté de l'investisseur George Soros dans le secteur du Forex. Il dirige « Duquesne Capital » depuis qu’il a créé cette société en 1981.

Huit ans plus tard, il marque considérablement les esprits avec une transaction. En effet, en 1989, le trader achète plus de 2 milliards de Marks (ancienne monnaie allemande).

Stanley décide d’anticiper la chute prochaine du mur de Berlin, car il pense que cela va entrainer dans le secteur du Forex un gigantesque « rally » sur cette devise allemande.

Cette opinion le rend célèbre et très riche. Son bénéfice est tellement incroyable qu’il n’a jamais pu être quantifié.

Dans tous les cas, les experts déclarent que la performance de son fond reste tout de même supérieure à 60%.

Andy Krieger

À ces débuts, Andy Krieger travaille dans une banque qui se nomme « Banker’s Trust ». Il décide ensuite d’évoluer avec George Soros qui reste un maitre dans le secteur du Forex. En 1987, un crack boursier retentit en Amérique ce qui crée une vente massive du dollar contre les autres devises étrangères.

À cette période, le monde choisit de ne pas garder cette monnaie qui subit une catastrophe. La devise qui rencontre un fort succès avec de nombreux « rally » est le « Kiwi ».

C’est le nom donné au NZD qui est le dollar de la Nouvelle-Zélande. Andy Krieger anticipe avec brio la fin de ce monopole en vendant 200 millions de NZD. Ce montant est à cette époque supérieure à tous les fonds qui transitaient.

Quelques jours après cette transaction, la monnaie s’effondre et Andy Krieger marque le Forex en réalisant un profit assez important.

Ces trois traders ont marqué le Forex, mais ils avaient un point commun, celui d’utiliser des stratégies fondamentales. Aujourd’hui, il serait presque impossible d’utiliser à nouveau leurs méthodes de profits. Le marché est en effet de plus en plus actif.

Ces histoires permettent tout de même de se rendre compte que les profits les plus importants sont souvent réalisés après une longue réflexion. Cette dernière va d’ailleurs à l’encontre du marché, c’est ce qui explique l’importance des profits.

Cela reste des cas assez rares, car le secteur du Forex a prouvé à plusieurs reprises que le marché a souvent raison.

C’est donc un coup de maitre qui peut se terminer sur un bénéfice important, mais également sur une catastrophe avec des pertes énormes. La prise de risque avec de telles opérations est énorme.
 

Parier Football

footballParier sur le foot en misant sur des matchs importants comme sur les matchs amicaux. Profitez des meilleures cotes proposés par les bookmakers en ligne comme Betclic.fr.

Parier basketball

basketballParier sur le basketball en misant sur les différentes branches de la FIBA : FIBA Afrique, FIBA Amériques, FIBA Asie, FIBA Europe et FIBA Océanie sur Bwin.fr.

Parier tennis

tennisParier sur le tennis et sur les plus grands tournois comme l'Open d'Australie, Wimbledon, les internationaux de France de Roland-Garros et l'US Open sur Unibet.fr.
bookmakers-avert